août

Les années 70 – Musicien et technicien

Titulaire d'un grand prix de conservatoire en clarinette d’une part, et formé à la mécanique générale de précision d’autre part, c’est tout naturellement que le jeune Michel Parmenon en vient à s’intéresser à la facture instrumentale. Il débute son activité professionnelle au sein de son propre atelier de réparation et vente d’instruments à vent.

Les années 1980 – Les premiers brevets

Fabriquer une flûte est une chose, en fabriquer plusieurs et les faire évoluer à la demande des musiciens en est une autre. Dans les premières années d’existence de son atelier, Michel Parmenon travaille à l’élaboration de son outillage et dépose ses premiers brevets pour la flûte.

Les années 2000 – Le passage de témoin

La transmission du savoir est un des fondamentaux de l’atelier. Michel Parmenon participe à la création du diplôme du Brevet des Métiers d’Art de facture instrumentale et devient professeur spécialisé à l’Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique (ITEMM). C'est à l’ITEMM qu’il rencontre Rémi Caron et Pierre Helou, alors apprentis dans la même promotion. Au terme des quatre années de formations dans cette école, Rémi Caron intègre l’atelier Parmenon tandis que Pierre Helou s’éloigne quelques années du métier pour étudier la langue et la culture japonaise.

Les années 2010 – Deuxième génération

L’heure de la retraite est arrivée pour Michel Parmenon. Rémi Caron reprend le flambeau, rejoint par Pierre Helou en 2012, année charnière pour la société Parmenon. Ils mettent en commun leurs compétences complémentaires pour moderniser l’outillage et donner un nouvel élan aux flûtes Parmenon. La société est labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) en 2016.